J'ai enfilé mon anorak, j'ai mis mon appareil autour de mon cou

Et je suis sortie.

J'avais attendu le moment où les rayons du soleil deviennent obliques.

Le moment où la lumière ambrée de l'automne illumine et embellit tout sur son passage

Du fleuve majestueux, au moindre caillou à la moindre feuille morte.

Pendant quelques minutes, dans un sentiment d'urgence, j'ai essayé de capter cette lumière .

Je ne faisais rien d'extraordinaire, pourtant je sentais cascader en moi un torrent de joie.

Je ne faisais rien d'extraordinaire, pourtant, j'avais la sensation intense de me sentir vivante.

bord de loire 10

bord de loire5

bord de loire 6

bord de loire 4

bord de loire2

bord de loire 9